10 choses à faire à Chiang Mai

Mon amoureux ayant vécu 4 ans dans la deuxième plus grande ville de Thaïlande, il avait à coeur de m’emmener sur ses traces. Dans cet article, je vous partage donc les 10 choses à faire à Chiang Mai selon moi :-).

1- Goûter à la gastronomie

Je crois que la chose qui m’excitait le plus à l’idée de mettre les pieds en Thaïlande était la gastronomie. Et croyez moi, je n’ai pas été déçue du voyage 🙂 puisque la particularité de Chiang Mai est de proposer de la nourriture à tous les coins de rue (littéralement :-D). C’est simple, j’ai passé mon temps à manger.

Il faut savoir que les plats “classiques” comme le Pad Thaï ou le riz gluant + mangue sont trouvables dans tout le pays. Ce n’est pas le cas du Khao Soy (une soupe de curry avec des nouilles de blé de différentes textures), qui est une spécialité de la ville au même titre que la salade de vermicelles Yam Wun Sen que j’aime d’amour.

Niveau dessert, je vous recommande le Rotee qui est une sorte de crèpe à la banane et au lait concentré que vous trouverez sur le bord des routes du centre ville.

Enfin, autant Mathieu que moi avons eu un coup de coeur pour les boissons locales. Pour lui, c’est le café glacé au lait concentré, pour moi, les smoothies aux fruits frais (qui sont dingues).

J’en ai bu tellement, que j’estime qu’ils méritent une mention spéciale dans cet article 🙂

2- Re-découvrir le goût des fruits

Goûter les fruits thaïlandais, c’est re-découvrir leurs goûts. Je crois que je n’avais jamais vraiment aimer les mangues avant de manger celles qu’on peut déguster avec du riz gluant en Thaïlande. C’est aussi le cas pour les bananes et autres ananas.

Je crois que je n’ai jamais mangé autant de fruits au petit-dej que lors de mon voyage l’an dernier et je vous recommande d’en faire autant !

3- Visiter les temples

temples chiang mai

La région de Chiang Mai est réputée pour la richesse de sa culture. Avec plus de 300 temples, il y a de quoi en prendre pleins les yeux.

Qu’ils soient en pierres, en argent ou doré, chaque temple (ou wat) a sa particularité et regorge de Buddhas magnifiques. Sur la photo, il s’agit du Wat Chedi Luang, le plus grand temple de Chiang Mai. Il est impressionnant par sa taille certes, mais aussi par son architecture complètement différente des autres.

N’hésitez pas à flâner dans le carré de la ville (c’est la forme du centre de Chiang mai), vous tomberez sur ces trésors de culture et d’histoire dans toutes les rues.

3- Flâner dans les immenses marchés de nuit

J’ai adoré les marchés de nuit de Chiang Mai ! Ils se déroulent en fin de journée (de 17h à 22H) et sont immenses. On y trouve de tout, des fruits et légumes, des cadeaux, des plats cuisinés, des massages de rue.

J’ai été particulièrement impressionnée par les Walking Street Market qui se déroulent les samedis et dimanches soirs. Vous y mangerez pour 2 sous et vous régalerez. Profitez, l’ambiance y est particulièrement chaleureuse.

De passage à Chiang Mai, vous devez par ailleurs de passer par le Night Bazaar car c’est une étape touristique incontournable, mais sachez que tout y est plus cher qu’ailleurs.

4- Tester les transports locaux

Bien que nous ayons loué une voiture pour être libre de nos mouvements au cours de notre semaine de vacances dans le Nord, nous avons largement profité des transports locaux pour nous déplacer dans le centre ville.

Le touktouk est une moto qui dispose de deux places à l’arrière. La sécurité y est spartiate et si votre chauffeur se lâche, ça peut même décoiffer.

Les taxis rouges (songthaew) quant à eux sont des pick-up rouges qui sillonnent la ville de long en large. Ces taxis sont collectifs et s’arrêtent à la demande. De manière générale, un petit trajet vous coûtera une vingtaine de Baht (soit 50 cts). Attention, ce transport étant collectif, il n’est pas certain que vous soyez les premiers à être déposés. Il est même probable que votre trajet soit un poil plus long que prévu.

Le scooter est aussi un moyen de transport très répandu en Thaïlande. Autant dans le sud, nous étions hyper serein d’en piloter un, autant dans des grandes villes comme Chiang Mai ou Bangkok, nous n’avons pas osé. La circulation étant très dense, ça me semble assez dangereux.

Quel que soit le transport que vous choisissez,  je vous recommande de valider le tarif en amont pour éviter les surprises qui sont parfois réservées aux touristes.

5- Tester les massages Thaï

Les massages thaï ont tellement la côte en France, qu’il serait pêcher de ne pas y succomber dans son pays d’origine. Attention toutefois, il faut aimer les massages musclés. En effet, on ne peut pas dire que ceux-ci fassent l’effet d’une caresse.

En ce qui me concerne, j’ai opté pour le massage des jambes et franchement, je crois que le sang n’a jamais aussi bien circulé qu’a ce moment là :-D. Mathieu a pris un massage du dos et je pense qu’il se souviendra toute sa vie du moment ou la massage lui est monté dessus !

6- Apprécier la vue sur Chiang Maï depuis Doi Suthep

Le Doi Suthep est un temple magnifique qui est situé sur les hauteurs de Chiang Maï (à 1676m) à une trentaine de minutes de voiture du centre ville.

Il est perché sur les hauteurs et offre une vue sublime sur la ville. Il est aussi à couper le souffle lorsque les rayons du soleil tapent sur les dorures clinquantes du wat.

Mais ces plaisirs ce payent par l’ascenssion de 306 marches 🙂

Doi Suthep

7- Rencontrer les éléphants d’Asie

J’avais très envie d’approcher les éléphants d’Asie, mais pas question de me rendre dans un de ces centres qui maltraitent les animaux en leur infligent des sévices en lui frappant et en leur imposant le port d’une nacelle.

Pour trouver un sanctuaire d’éléphants, nous avons du parcourir 1h30 de route sur tous types de terrains.

Et quelle sensation folle que de rencontrer ces animaux. Nous avons eu le privilège de les nourrir grassement, de les monter à crue (ce qui n’est pas la chose la plus agréable que j’ai faite de ma vie), puis nous avons pu nous baigner avec eux dans la rivière. Un moment magique sans trop de contrainte pour l’animal.

Il est important de noter que l’éducation des animaux et la rencontre avec les touristes apportent une qualité de vie non négligeable aux thaïlandais. En ce qui me concerne, j’ai accepté de payer le prix (120 € par personne) pour rencontrer des animaux éduqués, bien traité et en semi-liberté.

8- Faire la tournée des cascades et découvrir Doi Inthanon

A un cinquantaine de kilomètres de Chiang Mai se trouve le parc national de Doi Inthanon. L’entrée du parc est payante (300 Baht – environ 8 €), mais vous découvrirez de belles cascades sur la route. Je vous recommande d’éviter de vous balader en tongs au abord des cascades, j’ai marché sur un petit serpent en m’y rendant. Il serait dommage de subir une morsure pour raison de chaussures inadaptées.

Au sommet du parc national, à 2565 m d’altitude se trouvent les pagodes du roi et de la reine. Ces pagodes sont l’une en face de l’autre et sont très belles et très pieuses. Elles sont entourées de jardins magnifiquement entretenus et la vue est sublime.

Mais je vous recommande d’emporter une veste avec vous, si haut, il fait presque froid !

Doi Inthanon

9- S’enivrer du sourire de la joie de vivre des Thaïlandais

Je crois que la première chose qui m’a sauté aux yeux en arrivant en Thaïlande, c’est le sourire franc des Thaï.

Ils sont d’une gentillesse absolue et transmettent une joie incroyable sans même s’en rendre compte.

10- Constaté la dévotion des Thaïlandais

J’ai découvert la discipline des thaïlandais rapidement lorsque vers 18h, lorsque les hauts-parleurs ont diffusés pour la première fois l’hymne national. La ville s’arrête… plus personne ne bouge pendant 2 minutes et c’est impressionnant.

Nous sommes allés en Thaïlande quelques mois après le décès du roi adoré et j’ai été particulièrement soufflé par l’amour sincère des Thaïlandais pour leur monarque. Son portrait est partout. Sur les routes, dans les restaurants, chez les gens… Je ne suis pas certaine que le nouveau roi soit aussi apprécié que son père. Il faut dire qu’il est un peu plus bling bling, mais la bienséance des Thaïlandais fait qu’ils ne s’expriment pas sur le sujet. Le bienséance certes, mais surtout la crainte de la sanction.

Pour conclure, j’ai adoré mon voyage dans le nord de la Thaïlande. C’est, selon moi, le parfait compromis entre culture, farniente, nature et gastronomie et je suis certaine que vous y passerez d’excellente vacances.

A très vite,

Ali